logo stadsmuseum Lier

Facebook stadsmuseumInstagram stadsmuseum

histoire

En 2014, la ville de Lier décide de faire suivre un nouveau cap à ses musées municipaux : les deux anciens musées fermeront leurs portes et un nouveau musée municipal sera aménagé. Les collections du Stedelijk Museum Wuyts-Van Campen, du baron Caroly et du Musée Timmermans-Opsomer sont conservées et seront en partie transférées vers le nouveau stadsmuseum Lier. Avec une collection patrimoniale constamment enrichie, ces artistes retracent l’histoire de Lier et des Lierrois. L’accent qui était auparavant mis sur l’art porte aujourd’hui sur une vision plus large. Le musée est développé en collaboration avec les Lierrois : chaque pièce s’imprègne de leurs récits personnels.

En 1892, le Musée Wuyts-Van Campen ouvre ses portes en exposant les 107 tableaux légués par Jacob Wuyts et Françoise Van Campen.  Le musée est ensuite agrandi par un parent éloigné de Wuyts, le baron Georges Caroly. En 1928, il octroie à la ville de Lier une somme d’argent destinée à ajouter une troisième salle au musée. Par la suite, il fait don de peintures, de meubles et d’argenterie. En 1968, le Musée Timmermans-Opsomer ouvre ses portes dans la demeure nommée Hof van Geetruyen.

Cette maison devient la vitrine de personnages culturels importants de Lier. Les deux artistes principaux dont les œuvres sont exposées sont Felix Timmermans et Isidore Opsomer. Des peintures, des livres, des documents d’archives de Timmermans et une reconstitution de son bureau, ainsi que les œuvres d’art d’Opsomer et une partie de l’atelier y sont exposés.  Plus tard, le ferronier d’art Lodewijk Van Boeckel, l’écrivain Anton Bergmann et le compositeur Renaat Veremans y trouveront également leur place.